Pertes d’emplois confirmées chez Saint-Gobain Sekurit

ECOLO estime inacceptable la suppression d’emplois par des entreprises bénéficiaires et appelle à la solidarité avec les travailleurs et leurs familles

Comme on le craignait, le conseil d’entreprise extraordinaire convoqué ce lundi 25 mars par la direction de Saint-Gobain Sekurit a confirmé la volonté de la direction de l’entreprise de mettre fin à l’activité sur le site d’Auvelais. 260 ouvriers et employés risquent de perdre leur emploi. Le cauchemar continue pour la Basse-Sambre et la Wallonie, avec une entreprise bénéficiaire, qui choisit de fermer un site belge, à l’avantage de sites de production dans d’autres régions du Monde.

Alors que la Basse-Sambre a été particulièrement touchée ces derniers mois par les conséquences de la crise économique et financière, ECOLO exprime sa préoccupation et sa solidarité avec les travailleurs. Le député fédéral Georges Gilkinet interrogera la Ministre de l’Emploi Monika Deconninck pour que toutes les mesures soient prises, comme la désignation d’un médiateur social, le recours actif à l’accompagnement des travailleurs, voire des prépensions pour les plus âgés pour limiter la casse sociale… dans un contexte rendu encore plus difficile par les décisions fédérales en matière de durcissement des conditions d’accès au chômage.

Pour ECOLO, ce type de situation n’est pas acceptable. Des lois doivent protéger les travailleurs de ce type de licenciements boursiers, en menaçant les entreprises qui font le choix d’arrêter leurs activités malgré une situation bénéficiaire, de rembourser les aides publiques directes ou indirectes, fiscales notamment. ECOLO réclame de longue date que ce type de proposition soit étudié par les Parlement wallon et fédéral.

Tout doit par ailleurs doit être mis en œuvre pour préserver l’activité verrière sur le site. A l’échelle du bassin de la Basse-Sambre, ECOLO réclame depuis des mois, tant au Conseil Communal de Sambreville qu’au Parlement wallon, une véritable réflexion sur l’avenir de la filière verrière, qui doit déboucher sur des mesures ambitieuses pour capter les emplois de demain. Nous poursuivrons ce travail, tant nous pensons que le savoir-faire présent dans la Basse-Sambre doit être préservé et que toutes les pistes de redéploiement économique doivent être étudiées, y compris celle de la reprise de l’outil.

Pour les Verts, la suppression d’emploi dans le secteur industriel n’est pas une fatalité. La sauvegarde et le déploiement d’outils industriels en Belgique passera par une plus grande harmonisation sociale et fiscale au plan européen et à l’instauration de droits sociaux et environnementaux. C’est dans cette optique que les députés ECOLO ont déposé dans les différents parlements une proposition de résolution visant à mettre fin au dumping social et fiscal et à la concurrence entre sites et États.

Aux côtés des travailleurs et des forces vives, nous poursuivons notre combat pour des politiques alternatives à l’austérité, promue par l’Europe et appliquée par le gouvernement fédéral.

Share This