Claudio PESCAROLLO : 0494 / 908 732 ecolosambreville@yahoo.com

Ce lundi 25 janvier 2021, s’est tenu le conseil communal à distance.
Malgré que ne puissions le tenir en présentiel, le groupe écolo reste vigilent et actif pour relayer et trouver des solutions justes et durables aux problèmes que rencontrent les sambrevilloises et sambrevillois. Voici quelques points que nous avons abordé:

 

Rue Lieutenant Lemercier : Le groupe ECOLO s’est opposé à la forme que prenait la rénovation

Pour rappel, le 18 septembre, ECOLO demandait que cette voirie soit sécurisée pour la mobilité douce.  Les options proposées  ont été rejetées par la majorité qui a néanmoins concédé la limitation à 50km/h.  Cette voirie étant régionale, le SPW a refusé cette limitation argumentant que cela ne se justifiait pas vu l’absence d’un bâti uniforme de part et d’autre  dans l’entièreté de la voirie.

Par contre, le SPW signalait dans son courrier que, je cite : « Il est vrai que ce tronçon aurait pu faire l’objet d’une étude en vue de rétrécir la largeur de la chaussée afin par exemple d’y implanter des effets chicanes, des aménagements cyclables, des dispositifs ralentisseurs… »

Devant le refus du collège de tenir compte de cette demande initiale, ECOLO a refusé le point.

L’ordre du jour étant assez  limité, ECOLO s’est permis de poser 4 questions orales.

Problème de vétusté prématurée rue de la Principauté à Auvelais où des dalles de la rigole centrale se déchaussent alors que la rénovation est assez récente.

Réponse : Une demande de localisation précise est demandée par l’échevin.

Problèmes de mobilité à Velaine-sur-Sambre

Les interpellations de plusieurs riverains habitants les rues des Acacias, des Erables, Docteur Séverin et Culot du bois ont mis en évidence les problèmes récurrents de mobilité dans ce quartier. Pour répondre à ces légitimes sollicitations, ECOLO trouvait nécessaire qu’un dialogue soit initié avec les riverains pour tenter de solutionner avec eux cette situation.

Réponse : Vu la situation sanitaire actuelle, l’échevin privilégie un dialogue rue par rue avec un premier contact pour la rue Culot du Bois.

ECOLO reste convaincu que la solution est globale et non pas ponctuelle comme proposé.

Prix des conteneurs à papier et cartons.

Le prix fixé par le BEP étant de 26€. ECOLO demandait une justification du prix fixé par Sambreville (46€) et justifiait sa question par les différences existant dans les différentes communes de la province.

Réponse : le prix est justifié par la livraison des conteneurs aux demandeurs ce qui n’est pas prévu dans toutes les communes.

Commerces dits « non essentiels »

L’ensemble du conseil communal a été interpellé via les réseaux sociaux par un groupe d’indépendants de ces secteurs (esthéticiennes, coiffeurs…).  Outre le fait qu’ils nous rappelaient leurs difficultés dues à l’interdiction absolue de travailler, ils mettaient en évidence, leur sentiment  de manque de soutien « moral » des édiles sambrevillois.

Réponse : L’échevin a rappelé les efforts financiers importants effectués (votés également par ECOLO) et annoncé avoir repris contact avec le groupe.

Liens intéressants

SAMBREVILLE

Une prime aux coiffeurs? Impossible

L’avenir du 27 janvier 2021

SAMBREVILLE

 

Conseil Communal via Zoom

Share This