Journée noire pour l’emploi à Saint-Gobain Auvelais

ECOLO exprime sa solidarité avec les travailleurs et appelle à la mobilisation pour l’industrie du verre en Basse Sambre


ECOLO a appris ce jeudi avec consternation la décision de mise à l’arrêt pour un an du dernier four de Saint-Gobain Glass à Auvelais à partir de février 2013. Cette annonce faite par la direction au conseil d’entreprise extraordinaire met en péril 150 emplois.

Après la fermeture du 1er four et la suppression de 241 emplois à Saint-Gobain en 2009 et les restructurations intervenues il y a quelques mois à AGC et à Techniver, c’est un coup très dur pour l’emploi industriel dans notre région, et plus particulièrement pour la Basse-Sambre, d’autant que des menaces pèsent également sur les autres activités de production de Saint-Gobain à Auvelais.

ECOLO veut tout d’abord exprimer son soutien aux travailleurs et à leurs familles, qui sont plongés dans une situation dramatique et qui devront faire face à l’incertitude du lendemain. Jean-Luc Revelard, conseiller communal ECOLO à Sambreville, saisira ce soir le Conseil communal en soutien aux travailleurs de Saint-Gobain.

ECOLO appelle les autorités compétentes de l’Etat fédéral et de la Wallonie à prendre toutes les initiatives nécessaires pour réduire au maximum les impacts de cette décision et pour mettre en œuvre les mesures d’accompagnement prévues pour les travailleurs concernés, afin de favoriser leur reclassement. ECOLO demande par ailleurs que la procédure retenue d’un chômage économique pendant un an fasse l’objet d’une surveillance appropriée : si elle permet d’entretenir l’espoir d’une reprise ultérieure des activités, il ne faudrait évidemment pas qu’elle s’apparente, en réalité, à une opération de limitation des coûts d’une fermeture qui aurait déjà été décidée.

ECOLO estime essentiel, en parallèle, de poursuivre et de finaliser dès que possible la réflexion structurée et prospective initiée par la Wallonie sur l’avenir du verre, que nous avons déjà évoquée à plusieurs reprises au Parlement wallon avec le Ministre de l’Economie. L’industrie du verre est une industrie de pointe, historiquement implantée en Wallonie, dont les travailleurs disposent d’un savoir-faire reconnu, et qui peut jouer un rôle majeur par rapport aux défis énergétiques de demain, notamment en développant des verres encore plus efficaces sur le plan de l’isolation. Cette étude portée par la Wallonie doit permettre d’anticiper les évolutions à venir, de repérer les filières d’avenir à développer, d’identifier nos atouts et nos faiblesses et, dès lors et surtout, d’arrêter les initiatives à prendre, en mobilisant les outils publics disponibles et le Plan Marshall 2.vert, pour consolider le secteur.

Georges Gilkinet, député fédéral, et Stéphane Hazée, député wallon, interrogeront dès que possible les Ministres compétents afin d’assurer le suivi concret de ces propositions. Tout doit être mis en oeuvre pour donner un avenir durable à la Basse Sambre.

Georges GILKINET
Député fédéral
Stéphane HAZEE
Député wallon
Jean-luc REVELARD
Conseiller communal à Sambreville
Share This